Chris Cohen – As If Apart

chriscohen

J’ai eu besoin de rattraper le temps perdu après avoir écouter le dernier album de Chris Cohen. Je me suis passé un paquet de fois « Overgrown Path » pour refaire le chemin que j’aurais dû prendre en 2012, quand ces neuf titres sont sortis. Je me suis maintes fois perdu au milieu de ces mélodies pops, ces compositions simples, ces orchestrations artisanales, cette voix discrète et plutôt classe. J’étais à deux doigts de ressortir les premières travaux de buy modafinil uk online Deerhoof, de retrouver la trace d’un vieux Alamogordo Cass McCombs mais finalement j’en suis resté là. « As If Apart », sorti il y a un mois environ, ne change pas fondamentalement la donne et c’est plutôt une bonne chose. En ce qui me concerne, ces atmosphères ouatées font indéniablement partie des plus belles choses à écouter de bon matin, rien à jeter dans ce disque qui ne dure qu’une trentaine de minutes.

On entend une basse rebondissante sur In A Fable, puis une rythmique nerveuse et des pianos électriques sur As If Apart, et de là à dire que cet album est presque jazzy il n’y a qu’un pas. Mais ces ambiances ont quelque chose de presque lo-fi qui les rendent absolument touchantes et imparables. J’avoue garder une préférence pour Drink From A Silver Cup, dont les accords mineurs, joués sur une guitare passée au filtre d’un flanger à la douceur psychédélique presque sucrée, se révèlent l’un des titres les plus mélancoliques à entendre pour ce début de mois de juin. Plus j’écoute ce morceau, dont le quatre minutes et quarante-trois secondes me semblent quasi-parfaites, plus je me surprend de l’attachement sincère et irraisonné qu’il déclenche en moi.

buy cheap clomid uk ( ♫) Chris Cohen – Drink From A Silver Cup

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.