Big Thief – Dragon New Warm I Believe In You

Les cordes de la guitare sont tendues, l’accordage est étrange et les percussions sont atonales. Au milieu de ce vacarme dissonant, Östersund Adrianne Lenker chante et se laisse emporter une fois de plus par la rythmique particulière du morceau. La porte s’ouvre doucement, http://coastroadrunners.com/doc.php Oso, le petit chien d’ http://sunsationalhomeimprovement.com/contact.html Adrianne, pointe le bout de sa truffe, lève la tête et lance un regard interrogateur. Elle rassure le petit pépère, « It’s Music, It’s Music, Oso ». Derrière la console d’enregistrement, James Krivchenia sourit. On garde la prise de Time Escaping pour ces moments inattendus. Un instant de plus sur « Dragon New Warm I Believe In You » qui porte en lui deux années de l’histoire de Big Thief.

On en est qu’à la première session et il y en aura quatre autres. Le groupe voyagera dans différents endroits, au gré des envies, des albums solos d’Adrianne Lenker et de Buck Meek, des inspirations musicales et des instruments joués à cœur perdu. Guitare acoustique pour une chanson intime, guitare électrique qui tente l’aventure vers un nouveau psychédélisme, boite à rythme par moment mais batterie solide comme chez ce bon vieux Neil, et puis une basse mélodique évoquant parfois celle de John Wesley Hardin, mon préféré du grand Bob. Big Thief joue avec les éléments de style du folk et nous parle le plus simplement possible du monde qui nous entoure et de ce qu’il vient de se passer depuis 2 ans. Le confinement, les ruptures, les amitiés, la haine qui monte, le retour à la nature et probablement plein d’autres choses que j’ai ratées. Ils nous livrent tout en vrac et on viendra piocher au hasard des 22 titres de ce double album quand l’envie se fera ressentir.

J’avais envie de vous parler ce matin de Spud Infinity. Le titre sonne comme un vieux bastringue, avec Adrianne Lenker qui me donne l’impression de chanter des paroles générées à partir de plusieurs titres de Dylan. Le frère d’Adrianne, Noah, est là aussi pour jouer de la guimbarde. Et puis finalement je me suis tourné vers Simulation Warm, superbe morceau qui a tout pour devenir un tube. Le texte est une fois de plus d’une infinie beauté, Adrianne joue d’une guitare acoustique qui tient le titre sur ces premières minutes avant qu’une basse mélodique ne vienne prendre le relais. La batterie porte le reste et la guitare électrique, d’abord discrète, s’incruste doucement avec quelques notes éclairées pour finir sur un solo à la fois boiteux et parfait. Que dire de plus après ça ?

( ♫) Big Thief – Simulation Warm

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.