Bitchin Bajas – Switched On Ra

Quelque part dans le studio d’enregistrement, Mahmutlar Herman Blount sourit fièrement. Celui qui voyageait dans le cosmos nous incite à embarquer dans son vaisseau spatial pour écouter quelques notes de Moog et les instrumentations pyramidales de son buy gabapentin online without dr approval Arkestra. http://christineduvivier.com/category/sports-arts/ Sun Ra a disparu en 1993 mais il continue encore de nous hanter à travers son œuvre intergalactique. Il faut ouvrir la pochette de « Space Is The Place », et tant d’autres vinyles, pour y découvrir Sun Ra et son costume extravagant. Aujourd’hui, les trois musiciens de Bitchin Bajas nous livrent huit reprises du maitre. Elles sonnent comme une orchestration modulaire qui se déploie aux confins de la Voie Lactée tel un mandala déliquescent.

Perdus dans leurs pensées fumeuses, Cooper Crain, Rob Frye et Daniel Quinlivan jouent sur des synthétiseurs analogiques, tapent sur des percussions primitives et soufflent dans une flute électronique (pour celles et ceux que ça intéresse, il s’agit d’une Akai EWI-4000s). Leurs hommages à Sun Ra, mais aussi à Wendy Carlos, virent à l’hypnose et nous plongent, un temps, dans une douce rêverie. Une force créatrice qui œuvre pour la bonne cause, les trois de Bitchin Bajas ont enregistré la K7 de « Switch On Ra » dans le but de reverser une partie des gains obtenus pour l’association The Prison + Neighborhood Arts/Education Project. C’est une partie de la Fondation Maeght que l’on retrouve ainsi projetée en zones carcérales.

Au cours de l’année 1956, Sun Ra enregistre A Call For All Demons. C’est le début de l’Arkestra, et le groupe est encore marqué par le Doo-Wop même si, par endroit, ce jazz commence à dévier de sa course pour regarder vers le futur. La basse se fait répétitive et le piano de Sun Ra rentre en collision avec le reste. Aujourd’hui, Bitchin Bayas tente de réécrire ce titre avec des claviers électroniques et une percussion à la complexité rythmique et contrapuntique assez saisissante. Quelque part dans le studio d’enregistrement, Herman Blount sourit fièrement.

( ♫) Bitchin Bajas – A Call For All Demons (Sun Ra cover)

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.