Boris – W

Revenons en plein cœur de l’année 2020, quelque part au Japon, dans un studio d’enregistrement rempli d’ampli de la marque http://ifcus.org/programs/sample-page/anto/ Orange. http://lawnsandsprinklersusa.com/tag/sprinkler-systems/ Atsuo pose ses baguettes sur la caisse claire de sa batterie. Il regarde lentement le reste du groupe : cenforce 150 mg Takeshi est assis avec sa guitare/basse double manche et Wata débranche le jack de sa Gibson noire. Boris a terminé son dernier album, « NO », et des bruits lointains grésillent encore dans la pièce. Onze morceaux à écouter comme un déluge de distorsion lancé à 100 à l’heure sur l’autoroute du bruit, de la fureur, du Doom-Metal et du punk. Un gros coup de colère saine en pleine crise sanitaire avant de passer à autre chose. Atsuo prend alors la parole : « baissons le volume de l’OR-120, rangeons les fuzz et composons quelques ballades crépusculaires ».

« W » est donc la conclusion calme et idéale de « NO », il faut d’ailleurs combiner ces deux titres pour obtenir le mot « NOW ». Une façon comme une autre de sortir de la pandémie avec neuf titres qui s’ouvrent sur les ambiances éthérées de I Want To Go to the side Where You Can Touch. Un contrepoint élégant qui nous projette loin de toute frénésie guitaristique, à l’exception peut être du très Sabbathien The Fallen et des dernières minutes de Old Projector où le trio joue une fois de plus avec les distorsions avant de tout couper en cours de route. Pour le reste, Wata chante calmement d’une voix noyée sous la reverb, entourée de guitares qui résonnent dans un long bourdonnement avant de disparaître inexorablement.

Voilà à peu près tout ce que l’on entendra sur Icelina : Atsuo et Wata qui jouent avec des synthétiseurs, des instruments électroniques, une guitare lointaine qui tente de s’extraire du mix avec deux accords joués en clair, une batterie qui tient discrètement le morceau. Pendant cinq minutes et quelques, Boris joue avec les fulgurances du shoegaze et de l’ambient avant de laisser la place à une basse prognathe sur Drowning by Numbers. Tout ceci est très beau et sonne comme un refuge pour les plus rêveurs d’entre nous.

( ♫) Boris – Icelina

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.