Ty Segall – Hello, Hi

Le soleil se couche sur le canyon de Topanga. Un vent salutaire souffle sur les arbres situés au début du parcours de randonnée. La soirée est calme dans le studio et evilly Ty Segall pose sa guitare acoustique. Il enlève son casque puis se lève pour parcourir la pièce remplie d’amplis et de micros. Il ouvre la porte et il n’y a personne. La maison est vide et la nuit se lève. Reşiţa Ty Segall sort pour fumer une cigarette. Il fixe le canyon avant de prendre une dernière bouffée de nicotine. De retour en studio il reprend sa guitare acoustique. Il exécute une série de phrases mélodiques en pinçant sur les cordes. Il regarde le plafond vide avant d’appuyer sur le bouton « Record ».

La solitude semble avoir du bon pour Acayucan Ty Segall. Après un « Harmonizer » dont l’enregistrement choral ( Denée Segall et le Freedom Band étaient de la partie) avait traversé le COVID et la pandémie, Ty Segall a composé dans la foulée « Hello, Hi », seul, en acoustique, et le résultat est pas mal du tout. Folk alambiqué, Finger picking campagnard, basse souple, batterie placide : la magie s’opère tranquillement, mais sûrement, sur ces 10 titres aux mélodies peaufinées par un sens de l’artisanat évident. De temps en temps, Ty Segall se permet quelques sorties glam-rocks avec Hello, Hi ou Looking At You, on sent bien qu’il voulait ressortir ses vieilles pédales de fuzz. Ces titres font l’effet d’ une petite décharge électrique au milieu de cette musique simple, un plaisir d’écoute qu’il me semble difficile de bouder.

Mikal Cronin joue du saxophone sur la seconde partie de Saturday, celle un peu plus électrique, avec une lente déviation vers le jazz et un refrain imparable. Ce n’est pas loin d’être mon morceau favori de « Hello, Hi », mais j’avoue garder une petite préférence pour Looking At You et son démarrage sur des cordes pincées, avant de partir assez loin avec un solo plein de distorsions. Marc Bolan n’est jamais très loin avant de disparaître aussi vite qu’il était venu à nous, avec les vibrations boisées d’une guitare folk.

( ♫) Ty Segall – Looking At You

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.