Sunn O))) – High Wolf

Ce soir, je marchais dans cette rue, d’un côté il y avait un marché de Noël. Sur ma droite, je pouvais voir une horde de touristes qui consommaient des produits cheaps dans un infinie tristesse et sur ma gauche des gens s’énervaient dans leur voiture pour essayer de rentrer chez eux. Sur le moment j’ai eu envie d’écouter order clomid in canada Sunn O))), à fond dans les oreilles jusqu’à en devenir sourd, dans l’espoir de voir enfin ce monde s’écrouler, une destruction sonore où on porte une robe de bure, on joue avec une  buy me a boat lyrics Gibson branchée sur un mur d’ampli crachant un torrent de distorsions hypnotiques, une remise à plat nécessaire passant par le chaos.

( ♫ ) Sunn O))) Meets Nurse With Wound – Dysnystaxis {…A Chance Meeting With Somnus}

Je n’ai pas vu Sunn O))) en concert, mais j’écoute de plus en plus ce groupe en vinyle, très fort, comme pour mieux prendre de pleine face ces drones lents et lourds influencés par le Métal, et après ce déluge, reprendre conscience du temps qui passe. Ca m’aide à revenir à des choses plus essentielles, instinctives et primaires, quelques choses liées à la peur.  Je me souviens avoir éprouvé ça aussi il y a deux ans, j’écoutais beaucoup « Monolith And Distorsion », aujourd’hui ça recommence, ça doit venir de la période, ça doit venir des gens.

( ♫ ) Sunn O))) – Che (Alan Vega Cover)

On recommence.

Ce soir, je marchais dans cette rue, d’un côté il y avait un marché de Noël. Sur ma droite, je pouvais voir une horde de touristes qui consommaient des produits cheaps dans un infinie tristesse et sur ma gauche des gens s’énervaient dans leur voiture pour essayer de rentrer chez eux. Sur le moment j’ai eu envie d’écouter High Wolf, à fond dans les oreilles dans l’espoir de voir le sable, les voyages, les rivages du pacifique, la peau tirée par le soleil, pour quitter une bonne fois pour toute ce monde qui s’écroule en écoutant ces rythmiques tribales et ses notes répétitives de synthétiseurs.

( ♫ ) High Wolf – Kenya Sunset

Je n’ai pas vu High Wolf samedi dernier lors de la release party de la première compilation de la série Travel Expop, et ça m’emmerde, alors je me rattrape en écoutant ce tropicalisme lo-fi en vinyle, comme pour mieux profiter de ces mélodies lysergiques, et reprendre conscience du temps qui passe. Ca m’aide à revenir à des choses plus essentielles, instinctives et primaires, quelques choses liées à l’évasion. Je me souviens avoir éprouvé ça aussi il y a un an, j’écoutais beaucoup « On Patrol» de Sun Araw, aujourd’hui ça recommence, ça doit venir de la période, ça doit venir des gens.

( ♫ ) Holy Stray – Chief

On s’arrête.

Par Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.