Lou Barlow – Apocalypse Fetish

loubarlow2

Le vent souffle et malgré le soleil on sent un peu plus le froid. J’avance tranquillement dans le parc où les couleurs marron et orange des feuilles passent plutôt bien avec la musique calme qu’il convient d’écouter de bon matin. On y entend quelques accords plaqués sur un vieux Ukulele – un baryton pour obtenir un supplément de basses fréquences – dont la rythmique répétitive n’en demeure pas moins chaleureuse, une pulsation qui se rapproche doucement du battement de ton cœur. Je ne sais pas combien de temps le titre dure mais écouter The Breeze – le morceau que l’on peut entendre en ouverture de « Apocalypse Fetish », le nouvel EP de Lou Barlow – à l’ombre des arbres a tout pour me faire oublier l’agitation qui s’intensifie autour de moi.

La voix de Lou Barlow tient l’ensemble du disque et interpelle autant qu’elle rassure. Elle semble porter dans sa tessiture comme une sorte de patine qui s’affirme sans trop forcer, passant du calme à la tension, mais toujours dans l’émotion. Il y a aussi une petite phrase mélodique (à la guitare ? au Ukulele baryton ?), de légères modulations sur un vieux synthétiseur et puis ça doit être à peu près tout. L’album semble avoir été composé avec l’intention de jamais jouer la note de trop et en ce qui me concerne Apocalypse Fetish me rappelle qu’aujourd’hui encore, Lou Barlow continue d’écrire inlassablement des chansons belles à pleurer.

( ♫) Lou Barlow – Apocalypse Fetish

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.