Rétrospective 2013

Elisa Ambrogio de Magik Markers, floue

En 2013, mes quatre disques les plus écoutés furent « Fade » de Yo La Tengo, « Who Cares » de Jessica93,  « Exai » d’Autechre et le triple album de Mendelson. A chaque fois pour un titre écouté en boucle : Ohm, Away, Bladelores et Pas d’autre rêve furent souvent là, dans des moments où j’en avais le plus besoin.

En 2013, mes plus beaux concerts vus furent le City Sound Festival San Francisco, le passage de Red Krayola et Cheveu au Sonic Protest Festival, les sets de Tomahawk et des Pastels à Rock En Seine, les Supreme Dicks aux Voutes, Saaad et Somaticae sur le sable de la plage du Glazart ainsi que Zombie Zombie et le Lune Argent Ensemble à Villette Sonique. Des concerts pas forcément parfaits, mais à chaque fois des souvenirs fugaces où j’ai eu l’impression qu’il se passait quelques choses de vraiment différent sur scène : Le public qui pogote devant Thee Oh Sees, Mayo Thompson qui joue sur scène en recréant devant nous « Parable Of Arable Land », Mike Patton et son super groupe est prêt à en découdre avec NiN avec une victoire à plate couture, Stephen Pastels qui se moque gentiment des Franz Ferdinand, les danseurs devant Somaticae, les Supreme Dicks qui ont oublié leurs accords de guitare, et enfin Emmanuelle Parrenin qui joue de la vielle à roue pour démarrer le set de Zombie Zombie.

En 2013, Bill Callahan, Bonnie ‘Prince Billy’, et Mark Kozelek ont encore sorti d’immenses albums. Surtout Mark Kozelek qui en a sorti trois (d’ailleurs j’aimerais bien trouver celui qu’il a enregistré avec Desertshore.)

En 2013, j’ai écouté des disques avec des artistes que j’écoutais déjà quand j’avais vingt ans : Kim Gordon, Lee Ranaldo, et Thurston Moore, tous pour des projets solos depuis la fin de Sonic Youth, et puis aussi le nouveau Sebadoh qui est facilement aussi bon que les trois derniers albums de Dinosaur Jr.

En 2013, j’ai écouté quelques disques électroniques et ambiants, ceux d’Autechre, Onoehtrix Point Never, Boards Of Canada, Tropic Of Cancer, Master Musicians Of Bukkake, CankunBarn Owl, Dirty Beaches, Umberto ou encore Date Palms. Tous sont assez froids et ambiants mais ils ont ce quelques choses qui synthétisent bien comment résister à l’époque démotivante dans laquelle nous vivons.

En 2013, j’ai encore écouté du rock indépendant, genre toujours bien vivant si l’on prend la peine d’aller chercher quelques perles pops. Il y a eu Orval Carlos SibeliusKurt VilePurling HissThee Oh SeesDucktailsDick Diver, les GrowlersDumb NumbersAkron Family, ou encore Wilfried*.

En 2013, j’ai changé de boulot, j’ai eu un mois et demi de vacances, et j’en ai profité pour enregistrer un album. Il est plein de défauts, mais ce n’est pas grave, je l’aime bien quand même.

En 2013, j’ai tellement écouté de disques, que j’en oublie sûrement pour cette rétrospective de l’année.

En 2013, j’ai pris une grosse claque avec « Sunbather » de Deafheaven et j’espère bien en prendre d’autres en 2014.

Bonne année à tous, et je vous propose de finir 2013 avec une playlist.

( ♫) Jessica93, Mark Kozelek & Desertshore, Bill Callahan, Thee Oh Sees, Sebadoh, Wilfried*, Umberto, Tropic Of Cancer, Autechre, Deafheaven, Date Palms, Yo La Tengo

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Mathieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *